Mairie de Cordon

Vous êtes ici : Accueil > Les services > Collecte des déchets > Le compostage, pour recyclage maison

Le compostage, pour recyclage maison

  • Publié : 19 novembre 2013
  • Mis à jour : 1er octobre 2015


Si vous êtes intéressé(e) par le compostage, contactez le SITOM au 04 50 78 10 48 pour commander un composteur, ou par mail : contact@sitom.fr.

Chaque poubelle contient en moyenne de 20 à 25 % de déchets organiques (épluchures, marc de café, vieux fruits …) Souvent jetés dans le bac habituel, ils sont donc envoyés en incinération alors qu’ils pourraient être valorisés grâce au compostage

Cette technique naturelle consiste en une décomposition par des micro- organismes (vers de terre, insectes, bactéries, champignons…) des déchets pour donner un compost 100 % naturel qui fertilise le sol et les plantations.

En tas ou en bac, le compostage peut être réalisé par chacun d’entre nous. Avec un peu de travail facile et en quelques mois, votre compost est prêt à être utilisé !
_

Quels déchets composter à la maison ?

Les déchets de cuisine : les épluchures, coquilles d’œufs, pain, vieux fruits ou légumes, thé, marc de café…à l’exception des graisses, huiles, poissons, viandes, produits laitiers.

Les déchets de jardin : tontes de gazon, branches broyées, feuilles mortes, fleurs fanées, herbes coupées…à l’exception des plantes malades ;

Les autres déchets : sciure, copeaux, foin, fumier d’animaux, serviettes en papier non colorées…

Comment faire ?
En tas ou avec un composteur, le compost doit être régulièrement remué, aéré et rester constamment humide sans être mouillé.
Pour obtenir un compost de qualité il faut mélanger ces différentes catégories de déchets : les carbonés (paille, feuilles mortes…), les azotés (déchets de cuisine, gazon) , les humides, les secs (papier, sciure), et les grossiers qui facilitent l’aération (branchages, fleurs mortes…).
En ajoutant un peu de terre au départ, on enrichit le compost en micro-organismes décomposeurs.

Après 12 à 18 mois de maturation, le compost est prêt à être utilisé pour vos semis, plantations ou comme engrais naturel.

Il existe plusieurs systèmes. Ils présentent chacun des avantages et des inconvénients. Il convient de choisir le système le plus adapté en fonction de la surface de son jardin, du type et du volume des déchets à composter.

Le compostage en tas (andain) :
Cette méthode consiste à mettre en tas les déchets du jardin. Elle permet de composter de gros volumes et facilite la manipulation des andains, en revanche les déchets à l’air libre peuvent attirer les animaux. Peu esthétique, le compostage en tas convient aux grands jardins où le voisinage est éloigné.

Le compostage en bac :
Les déchets sont stockés dans un bac en bois ou en plastique, de taille et de forme variable, posé à même le sol. Cette technique convient aux petits jardins et aux déchets essentiellement alimentaires. Elle évite les nuisances et permet un compostage plus rapide, cependant la manipulation des déchets dans certains bacs est moins facile.

Compostage de surface ou mulching :
Cette technique consiste à répandre sur les sols les tontes et certains déchets de jardin broyés.
Elle est réservée aux déchets verts et doit être appliquée avec précaution car certaines plantes,
trop fragiles risquent d’en souffrir.